EGLISE

        L'église romane du XIIème siècle est dédiée, à St Pierre Es Liens, elle possède un chevet fort intéressant par ses nombreux modillons sculptés de motifs relatant les faits quotidiens de cette époque, rehaussé d'une "fortification" dotée de six "archères".

        Une pierre (c'est la première et unique à ce jour car aucune n'avait jamais été décelée) une pierre..., comportant une "marque de tâcheron" en "S" a été découverte lors des diverses inspections conjointes du Conseil Municipal aidés d'Architectes spécialisés dans la restauration de bâtiments classés. Voila de quoi chercher pour les rallyes ! (voir ce chapitre)

STATUE de St Pierre Es Liens

En haut de la rue principale, les mains jointes enchaînées le Saint implore le divin du haut de son promontoire aux douze marches récemment jointoyées ! 

      Des éclairages vont bientôt le mettre en "évidence nocturne", comme le monument aux morts, d'ailleurs.

       En descendant, ce sera sur la gauche, la maison la plus ancienne dont la face Est présente encore des " fenestres à meneaux ".

      

La SOURCE LAVOIR

Puis ce sera la source-lavoir de Laubarit : halte fraîche réaménagée au début du XX ème siècle en trois utilisations : - un lieu de puisage - un lavoir pour battre le linge et un abreuvoir-pédiluve pour animaux

     Le débit important alimente en aval le moulin de Brizard toujours équipé de son bief.

VIEILLES DEMEURES

       A Laubarit, une demeure de style "Benaugean" édifiée entre le XVIIéme et le XIXème siècle, agrémente le lieu.

FOSSILES

Un HALITHERIUM fut découvert dans les années 1950 (Jean CARRIER), il s'agit d'un mammifère marin sirènien fossile de l'oligocène (autour de 30 millions d'années)

Les Sirèniens sont des mammifères aquatiques dépourvus de membres postérieurs. Actuellement, ils sont représentés par le Lamentin (eaux douces des estuaires et grands fleuves) et le Dugong (eau de mer). Ce sont des herbivores dont la présence de mamelles pectorales sont vraisemblablement l'attribut qui a amené l'idée de "sirène" corps de femme et de poisson, d'où le nom de sirèniens !

Cette énorme roche si bien identifiée et de grande valeur a malheureusement été ignorée par les terrassiers qui l'ont enfoui sans souci au lieu dit "Pagnaud" où il avait été découvert !

Le compte rendu de la visite d'un groupe d'élèves sur ce site existe dans les archives de l'instruction publique -classe de cycle 3 ou cours moyen de 2 éme année-

HUITRES

Des affleurements montrent la similitude de vie avec les affleurements de Ste Croix du Mont

MENHIR

Voir à La Monde

 

 

Copyright © 200A, St Pierre de Bat. Tous droits réservés. - Site créé avec ThunderSite